Image comparative d'u sac en cuir et un sac en liège

Un Sac en Liège ou en Cuir, quelles avantages ?

Le véritable Cuir est partout dans le monde d’aujourd’hui, et il est largement utilisé dans la mode fashion pour concevoir tous types de vêtements et d’accessoires de maroquinerie – vestes, pantalons, ceintures, sacs à main et portefeuilles et j’en passe. 

Maintenant, je comprends ce que les gens aiment dans le cuir.

Le cuir possède des caractéristiques physiques qui peuvent le rendre attrayant d’un point de vue esthétique, comme son toucher lisse et son aspect brillant et poli. Le cuir est également très apprécié pour sa longévité et sa durabilité. En outre, les gens ont l’habitude d’utiliser du cuir – souvent, les substituts du cuir sont considérés comme « un univers inconnu », ce qui peut être intimidant à déchiffrer. Cependant, bien que le cuir soit toujours considéré comme un produit de luxe et chic, il n’est pas sans inconvénients. Et plus j’en apprends sur la production moderne du Cuir, plus je vois à quel point ces inconvénients sont grands.

Le Liège, par contre, est beaucoup moins connu et parfois un peu mal compris. Mais c’est l’équivalent végétal du Cuir en termes de caractéristiques matérielles, sans aucune des cruautés animales impliquées dans la production du Cuir.

Alors décomposons-les et examinons le Cuir et le Liège à des fins de comparaison.
Plutôt que de commencer par parler des produits finis en Liège et en Cuir, de leurs qualités et de leurs caractéristiques, abordons tout d’abord l’étape de la matière première et passons en revue leurs étapes de production jusqu’à l’obtention des produits finis.

Commençons par le début : L’origine de chaque matière, le cuir et le liège

Voyons d’où provient le cuir, attardons nous sur les étapes nécessaires pour obtenir un produit fini. Abordons ensuite le cas du liège et ses étapes de transformation.

En somme, découvrez comment ces deux matières sont obtenues.

Le Cuir moderne – un produit naturel ?

Dans la fabrication traditionnelle du Cuir à petite échelle, on utilisait des procédés naturels dans lesquels le Cuir était tanné et teint avec des écorces végétales telles que l’écorce de chêne. De petites quantités de peaux d’animaux étaient transformées en cuir afin d’utiliser l’ensemble d’un animal et de ne pas en gaspiller les parties.

Le Cuir communément nommé Cuir Végétal, en est obtenu par ce procédé.

Beaucoup de gens rationalisent l’utilisation moderne du Cuir en pensant que c’est encore ainsi que le Cuir est fabriqué à l’échelle industrielle. Mais la vérité est que, de nos jours, très peu de producteurs de cuirs utilisent ces méthodes traditionnelles de production de cuir.

Malheureusement, les méthodes utilisées par l’industrie moderne du Cuir sont très éloignées des processus naturels de leurs prédécesseurs. La production industrielle de Cuir est marquée par le ruissellement des déchets animaux, la pollution chimique et les conditions de travail dangereuses.

Jetons un coup d’œil dans les coulisses de la plus part des productions modernes de Cuirs.

La production de Cuir : Produits d’origine animale et déchets chimiques

Le Cuir n’est pas seulement un sous-produit de l’industrie de la viande et des produits laitiers, mais en raison de la demande sans cesse croissante des pays occidentaux pour les produits en Cuir, des animaux sont uniquement tués dans le but de produire du cuir.

Les installations de maroquinerie créent de la pollution atmosphérique, par les solvants organiques (COV) utilisés dans le traitement des carcasses d’animaux, par les déchets solides en tant que déchets de Cuir brut et par la pollution des eaux provenant d’eaux usées rejetées par ces installations.

Le Cuir brut, ou « déchet d’animal brut », sont des parties de corps d’animaux inexploitables pour la production des Cuirs. Ces organes, peaux et le sang qui les accompagne sont souvent relâchés dans les cours d’eau locaux autour des Tanneries, contribuant ainsi à une pollution continue de ces cours d’eau.

Le Tannage au Chrome

L’un des aspects les plus préoccupants du Ancretannage chimique moderne du cuir est l’utilisation d’un métal lourd appelé Chrome, qui est hautement Bioaccumulable et Toxique.

Chromes utilisés en tannage : Potassium de Chromate et Potassium Dichromate

Le chrome n’est pas quelque chose qu’on veut manipuler.
Il est considéré comme une substance extrêmement dangereuse et l’exposition à ces produits par leur utilisation régulière par les travailleurs des tanneries finissent par leur provoquer des maladies. La dermatite peut également survenir au contact de la peau lors du travail avec le métal ou même lors du port d’un vêtement tanné au chrome. Ce produit est également associé à l’asthme, à la bronchite, ainsi qu’à d’autres problèmes respiratoires graves mais aussi au cancer. Il s’agit également d’un puissant polluant, dangereux pour les cours d’eau et est difficile à éradiquer.

Certains défendent l’utilisation du chrome dans le tannage industriel des Cuirs avec l’argument que ce n’est pas le chrome hautement toxique utilisé dans les procédés de tannage du Cuir, mais un chrome moins nocif.

Bien que le principal composé utilisé pour le tannage du cuir soit l’hydroxyde de chrome (III) sulfate, le chrome (III) peut facilement être oxydé en chrome (VI). Selon des recherches menées au Danemark et en Allemagne, 30 % de tous les Cuirs testés contenaient du chrome (VI) à des concentrations supérieurs à 3 mg/kg. Le Danemark a procédé à une évaluation des risques et a déterminé que son utilisation présentait un risque grave pour la santé des consommateurs.

Absence de mesures de protection de la santé et de la sécurité des travailleurs

Les tanneries ne pensent pas empoisonner leurs travailleurs ainsi que l’ensemble des communautés où ils se trouvent avec leur pollution et leurs déchets. Les cours d’eau de ces régions deviennent rapidement inutilisables et les personnes qui tentent d’utiliser ces cours d’eau pour s’y laver ou s’y baigner développent des cloques et des lésions en quelques minutes au contact de l’eau.

Effets des usines de cuir sur les travailleurs et les communautés locales au Bangladesh

Toute cette pollution toxique a des effets indescriptibles sur les habitants des zones environnantes de ces usines, qui se trouvent généralement en Chine, au Bangladesh et dans d’autres pays en développement où les réglementations environnementales et les droits des travailleurs en matière de santé et de sécurité au travail sont minimes ou inexistantes. Jusqu’à 90 % des employés travaillant dans l’activité du tannage décèdent avant d’atteindre les 50 ans.

Les principaux producteurs de Cuir profitent de cette absence de législation préventive et exploitent ces communautés pour alimenter l’appétit insatiable pour le Cuir des pays occidentaux.

Cela donne à réfléchir …

Le Liège – Une alternative, tendance, végétalienne et éthique vis à vis du Cuir !

Et si le Cuir pouvait être remplacé par un matériau végétal qui ne nuit pas à l’environnement et qui présente les mêmes qualités esthétiques que le Cuir et peut-être même d’avantage ?

Le Liège est un matériau naturel et utilisé depuis de nombreux siècles. Largement connu pour son utilisation dans la composition des bouteilles de vin en tant que bouchon, des tableaux d’affichage et des dessous de verres. Mais ce n’est qu’au cours des dernières années que les gens ont commencé à envisager une utilisation du Liège de manière plus innovante.
Le Liège a d’innombrables utilisations, allant des matériaux d’isolation écologiques pour les bâtiments et les planchers passant par le Cuir de Liège, utilisé pour fabriquer des sacs bandoulière, des portefeuilles et des accessoires de mode Vegan.

D’où provient le Liège ?

Le Liège provient de l’écorce du chêne-liège et est considéré comme l’une des pratiques forestières les plus durables de la planète. La récolte du Liège ne nuit d’aucune manière au chêne-liège, mais l’aide au contraire à entrer dans un processus de régénération qui prolonge sa durée de vie à long terme. Le Cuir de Liège n’est pas seulement le « Cuir végétal » le plus naturel et le plus durable actuellement sur le marché, mais le Cuir naturel présentant tous les avantages du Cuir animal, sans la cruauté (Cruelty Free) et sans la pollution engendrée.

Le Liège pousse dans les pays riverains de la Méditerranée, à savoir le Portugal, l’Espagne, l’Italie, la France, l’Algérie, la Tunisie et le Maroc, et enrichit le sol et les moyens de subsistance de tous ces pays. Les forêts de Liège absorbent quotidiennement des milliers de tonnes de CO2, fournissent un bassin versant, les racines fournissent des nutriments aux sols, produisent de l’oxygène et abritent des espèces végétales et animales qui souvent sont en danger ou qui n’existent nulle part ailleurs dans le monde. Les forêts de Liège contribuent à la beauté naturelle et à la pureté de la Méditerranée.

Contrairement à la production du Cuir, les communautés qui cultivent et exploitent le Liège, en tirent un grand avantage de la fabrication et du commerce des produits en Liège.

Le chêne-liège, situé au Portugal et dans toute la cote  Méditerranéenne

Méthodes de production du Liège

Lorsqu’il s’agit de production, le Liège et le Cuir ne pourraient pas être plus opposés.
Le Liège est une écorce d’arbre, le seul type d’écorce que l’on peut extraire sans blesser ni avoir à couper l’arbre. En fait, il est bénéfique et essentiel pour la santé de l’arbre d’en extraire le Liège de sa couche extérieure. Le Liège ne produit aucun déchet lors de son extraction, de son traitement ou de sa production, ne crée aucune pollution de l’eau ou de l’air, et ne comprend pas de procédé de tannage.

Le Liège est simplement bouilli dans l’eau, puis aplati et moulé en feuilles de Liège afin de le rendre apte à être transformé en produit « Cuir de Liège ». Ce Liège est ensuite laminé et mis en forme en feuilles aussi minces que du papier, sous ce format, est cousu pour le lier sur un support en coton ou en polyester. Parfois, des teintures naturelles à base de plantes vertes, brunes et bleues sont utilisées pour fabriquer des Cuirs de Liège doux et de couleur tout en respectant des procédés artisanaux.

Boucles d'oreilles, bracelet et bague en liège

Résumons…

Le Cuir de Liège :

  • Provient de l’écorce du chêne-liège et est récolté sans causer de dommages à l’arbre.
  • Textile 100% végétalien.
  • Ne produit aucun déchet lors de son extraction, du traitement ou de la confection, est entièrement eco friendly.
  • Aucun additif, tannage ou substance de finition n’est utilisé pour transformer le Liège brut en Cuir de Liège.
  • Entièrement recyclable et biodégradable, peut être broyé et transformé en nouveau matériau.
  • Bénéfique pour la qualité du sol et de l’air dans et autour des forêts de Chênes-Liège.
  • Les forêts de Chênes-Liège retiennent 14,7 tonnes de CO2 par hectare.
  • Crée un foyer pour des milliers d’espèces animales et végétales rares ou menacées de disparition.
  • Se développe dans les pays méditerranéens, principalement au Portugal.
  • Les travailleurs aiment ce qu’ils font; aucun risque pour leur santé ou leur sécurité ainsi que celle des membres de la collectivité.

Le Cuir de peaux :

  • Provient de la peau de vachette ou de veau mis à mort pour sa viande ou directement pour l’utilisation dans l’industrie du cuir.
  • Produit des déchets en termes de peaux brutes, d’eaux usées et de pollution de l’air.
  • Le procédé de tannage utilise du chrome, un métal lourd hautement toxique.
  • Les substances de finition créent de la pollution atmosphérique en raison de la présence de composés organiques volatils (COV).
  • Difficile à recycler.
  • Les tanneries empoisonnent les rivières et les ruisseaux locaux.
  • Les Tanneries rendent les cours d’eau environnants inutilisables.
  • Produit dans des pays ayant peu de réglementations environnementales, principalement le Bangladesh.
  • Les travailleurs deviennent extrêmement malades à cause de l’exposition à des produits chimiques sur leur lieu de travail.

Caractéristiques du Cuir par rapport au Liège dans le produit final

Le Cuir et le Liège sont des matières très durables, qui dureront de nombreuses années d’utilisation.
Elles sont toutes les deux douces au toucher et présentent une finition lisse et brillante. Une autre caractéristique unique au Cuir et au Liège est que ces matériaux s’améliorent réellement avec le temps. Au fur et à mesure qu’ils sont portés, on dit qu’ils « développent du caractère » et deviennent plus souples, mais sans perdre aucune de leurs propriétés physiques. Les deux matériaux peuvent être utilisés dans la fabrication de sacs et de sacs à main, portefeuilles et de porte-cartes, ceintures, chaussures, vestes et de bijoux.

Plusieurs techniques de couture artisanales sont appliquées pour transformer le Liège et le Cuir en produit final. Le Liège est l’équivalent végétal du Cuir en ce qui concerne les qualités positives des matériaux.

Contrairement au Cuir, le Liège peut résister aux flammes, à l’eau, c’est aussi un matériau hypoallergénique. Il n’a pas besoin d’être traité avec des cires spéciales ou des sprays chimiques.

Le Liège, pour répondre à la question, peut être très facilement nettoyé avec rien d’autre qu’un simple chiffon, de l’eau et quelques gouttes de savon si désiré, il ne nécessite aucun autre soin en particulier.
Étant donné que le Liège est fabriqué entièrement à partir d’écorce d’arbres, sans utilisation de produits chimiques à aucun stade du processus de transformation de l’écorce en sac à main ou autres accessoires, il n’y a aucun résidu sur la matière qui pourrait causer une irritation de la peau chez les personnes aux peaux sensibles. Sa capacité à repousser l’eau contribue également aux qualités hypoallergéniques du matériau pour les personnes allergiques à la poussière et aux moisissures.

Le Cuir, en revanche, peut contenir des résidus chimiques utilisés dans le processus de conservation de la peau de l’animal et lors de transformation de celui-ci. En particulier, comme mentionné précédemment, le chrome utilisé dans le processus de tannage peut résider dans le produit final, entraînant un risque d’exposition, pour le consommateur, à cette substance dangereuse. 

Liège ou Cuir – Le choix vous appartient

Bien que le Cuir animal ait une longue durée de vie et des qualités esthétiques attrayantes, quelqu’un quelque part, paie le prix fort de notre histoire d’amour continue pour le Cuir. La production de Cuirs provoque la cruauté envers les animaux, une pollution extrême et ne profite pas aux travailleurs qui sont souvent sous-payés et souffrent à cause des conditions de travail dangereuses. Le Liège est tout aussi durable que le Cuir, a une durée de vie estimée équivalente voir supérieure et possède des qualités esthétiques très similaires, telles que sa texture lisse, brillante et douce.

Petit détail, il est nettement plus léger.

Libérez-vous donc des chaînes du passé – regardons au-delà du Cuir. Le Liège est un matériau d’avenir, et l’élan ne fait que s’accélérer. Le Liège, avec ses motifs naturels complexes, sa texture douce et sa structure résistante à l’eau, est de plus en plus apprécié à mesure que les gens du monde entier en prennent conscience.

En achetant un produit en Liège, vous contribuez à servir et renforcer un impact positif sur la planète et dans votre propre vie. Faire des choix respectueux pour l’environnement est un acte contagieux, un peu comme un super pouvoir. Non seulement cela commencera par changer votre façon de penser ainsi que vos habitudes quotidiennes dans tous les aspects de votre vie, mais vous permettra également de devenir l’exemple à suivre et d’avoir une influence positive sur nos autres semblables.

Le port et l’utilisation du Liège est un excellent sujet de conversation si vous essayez de faire connaître le mode de vie durable. Avec le Liège, cela peut être un excellent point de départ pour ouvrir le débat sur la mode durable dans son ensemble. Cela peut aider les autres à repenser leur mode de vie et à prendre des décisions plus éthiques qui soutiennent l’avenir de la planète et tout ce qu’elle recouvre.

Avec un produit en Liège d’un artisan créateur, vous serez unique.

En tant que femme ou en tant qu’homme, que vous soyez soucieux de l’environnement et du développement durable, ou simplement à la recherche d’un noble sac à main, un portefeuille ou un accessoire de qualité, durable et joli, le Liège est la solution naturelle de Mère Nature. Essentiellement produit au Portugal, le Liège Portugais n’a pas besoin de voyager autour du globe lors de l’achat d’un article pour soi même ou pour en faire un cadeau. Vous pouvez paraître sous votre meilleur jour tout en sachant que vous prenez une décision qui vous aidera à créer un avenir meilleur. Le Liège n’est pas seulement physiquement léger, mais il aide aussi à alléger notre empreinte carbone qui, si nous ne faisons rien, va devenir un réel problème pour la société.

– – –

Alors, qu’en dites-vous ?

La prochaine fois qu’on vous présentera le choix, quel sera votre choix, le Liège ou le cuir ?

Laissez nous un commentaire !

0
    0
    Your Cart
    Your cart is emptyReturn to Shop
      Calculer les frais de livraison
      Appliquer le coupon